Sebastian Sarti

L’inspiration d’un futur dessinateur

Sebastian Sarti Canals grandit en Amérique Centrale et vit une enfance itinérante. Il évalue sans le savoir vraiment dans une ère particulière, où les aléas de la politique transforment les pays, leurs habitants, leurs habitudes comme les représentations et leurs aspirations. L’amnistie générale permet au jeune Sebastian de retourner vivre à Guatemala City, où il commence son parcours artistique. Celui-ci se nourrit non seulement de cultures guatémaltèque et précolombienne, mais aussi des préoccupations d’une société qui vit au rythme de la violence et du narco-trafic.

Balam, le dieu Jaguar - dessin de Sebastian Sarti Canals

Dessin contemporain et illustration

Emigré en France, il vit désormais à Marseille, où son dessin s’affine au gré des influences diverses : livres anciens de botanique, imagiers en noir et blanc, bandes dessinées, mangas, livres d’architecture, photos et illustrations issues découvertes archéologiques sur l’Amérique d’avant Colomb – il est en particulier marqué par la figure de Balam, le dieu Jaguar, qu’il décline en séries. Ainsi des personnages protéiformes émergent au milieu des paysages urbains, les masques précolombiens s’ornent de symboles modernes… Questionnant les sociétés, les rapports entre les hommes comme ce qui les conditionne, Sebastian Sarti Canals propose une œuvre de dessin contemporain en permanente évolution technique et stylistique.

pickup loco - illustration de Sebastian Sarti Canals

Liens :

Enregistrer

Enregistrer

Marseille – Paris